Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Adhésion 2016-2017

ADHÉSION 2016-2017

téléchargez adhésion 2016

Recherche

Nous contacter

APEESM

Groupement scolaire

avenue de Lascaux

24290 - Montignac

Boîtes aux lettres

Maternelle & Élémentaire :

à l'entrée de l'école élémentaire

Collège:

à l'entrée de la Vie Scolaire

Téléphone:

06 84 30 89 42 (président de l'association)

e-mail :

parents.montignac@yahoo.fr

page facebook :

www.facebook.com/Apeesm24

Supprimez Les Publicités Sur Ce Blog !

25 septembre 2012 2 25 /09 /septembre /2012 21:19

La semaine dernière l'Apeesm à envoyé une nouvelle lettre à M.François Hollande concernant la situation de la maternelle de Montignac (une classe fermée à la rentrée malgré une moyenne de trente enfants par classe). Cette lettre fait notamment référence à l'intervention du candidat Hollande sur les ondes de France Bleu Périgord qui avait promis, en cas d'élection, d'avoir une démarche différente de celle de son prédécesseur.

France Bleu Périgord a réalisé un reportage sur l'envoi de cette lettre.

Vous pouvez écouter le reportage et lire la lettre de l'Apeesm ci-dessous.

En fin de page vous pouvez écouter à nouveau l'intervention de François Hollande en avril 2012.

 

 

 

Repost 0
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 22:42

La Présidente présente l’association pour les nouveaux adhérents, son fonctionnement, son rôle et ses objectifs. Elle insiste sur l’importance de la communication (blog, mails, Lettre des parents) car beaucoup de parents sont prêts à nous soutenir, mais peu à se déplacer le soir en réunion. Nous avions 72 adhérents l’année dernière ; les effectifs sont en constante augmentation.

 

Bilan Maternelle Comme pour les autres écoles, nous avons assisté aux conseils d’école et en avons rendu compte aux familles. Nous avons été très mobilisés contre la fermeture de classe, en vain pour l’instant : manifestations à Périgueux, gouters mobilisateurs à Montignac, rencontres avec les élus, l’inspectrice, contact avec la presse, lettres au Président de la République, députés, etc. La classe reste fermée, avec pour conséquence une moyenne de 29,3 élèves par classe et 34 en petite section. Cette situation est insupportable et nous avons décidé de poursuivre l’action. Encore faut-il que les parents concernés s’impliquent ! Nous décidons d’envoyer un 2ème courrier à François Hollande pour lui rappeler son intervention à France Bleu Périgord du 20/04/12. Nous sommes conscients que les graves décisions qui sont répercutées à Montignac sont prises bien plus haut et donc que le fait d’être affilié nationalement nous donnerait plus de poids. Cependant, nous préférons garder notre unité locale et décidons de rester indépendants. Nous souhaitons signer une pétition au nom de l’asso contre le transfert des fonds publics vers les écoles privées.

Nous avons également  financé l’achat de livres pour la bibliothèque (312,94 €). Nous avons participé au carnaval, à la kermesse et à la fête de l'école. Avec le Comité Elémentaire, nous sommes intervenus auprès de la mairie pour l’organisation de la pause repas et la sécurité de la clôture.

 

Bilan Elémentaire : Nous sommes très satisfaits des relations que nous avons instaurées avec la nouvelle directrice. Nous demandons toujours un ralentisseur devant l’école et un réaménagement des trottoirs. Nous avons protesté contre la suppression du poste de Rased. Nous restons vigilants sur la qualité de l’accueil à la cantine. Nous avons vendu des chocolats à Noël, mais pas encore pris la décision de l’attribution des sommes récoltées.

 

Bilan Collège : Nous avons obtenu (avec l’aide de la presse locale et des profs de sport) une navette pour faire les trajets quotidiens collège/gymnase qui étaient trop dangereux. L’opération « Stop aux cartables trop lourds »  permet de faire passer son poids de 13 à 8 kg en moyenne. Nous avons pris position sur l’objectif et l’organisation des voyages et avons obtenu d’y être associés. Nous avons réaffirmé à plusieurs reprises notre attachement à la gratuité de l’enseignement (matériel demandé par les enseignants, transports scolaires, etc). Nous restons très préoccupés par le décrochage scolaire, qu’il soit latent et ancien ou ponctuel et récent, bien que Montignac soit dans la moyenne départementale et nationale. Nous souhaiterions être plus impliqués dans la vie et les choix du Foyer Socio-Educatif (actuellement géré par quelques enseignants). Nous attendons d’être présentés au nouveau Principal. Nous pensons que le dialogue entre l’association des parents et l’équipe enseignante doit être amélioré.

 

Toutes les candidatures déclarées sont acceptées par l’assemblée qui élit à l’unanimité le nouveau Comité de fonctionnement (40% de nouveaux).

 

Maternelle

Elementaire

Collège

Pierre HISSIER

Céline BLONDY

Eric BOYARD

Elsa MAIRINE

Joseph GORBANEVSKY

Frédéric GALINAT

Emilie PASSERIEUX

Isabel FILIPE

Nathalie DEVIENNE

 

 

Jean-François JAULIN


Dans la foulée de l’Assemblée Générale, le Comité de Fonctionnement fraichement élu s’est réparti les responsabilités. L’idée étant qu’on ne reste pas plus de 2 ou 3 ans au même poste afin d’éviter l’usure et de garder un certain dynamisme. Toutes les décisions centrales y seront prises à la majorité des voix, personne n’ayant voix prépondérante. Chaque comité école garde son autonomie de fonctionnement.


Présidente : Nathalie Devienne

Référent Maternelle : Pierre Hissier

Référente Elémentaire : Céline Blondy

Référent Collège : Eric Boyard

Secrétaire : Elsa Mairine

Trésorier : Frédéric Galinat

 

Nous recensons les candidatures pour les élections du 12 octobre, mais les listes ne sont pas encore complètes.
Nous décidons de faire une demande de subvention à la mairie.

 

Repost 0
Published by APEESM - dans L'ASSOCIATION
commenter cet article
12 septembre 2012 3 12 /09 /septembre /2012 18:08

Le vendredi 7 septembre l'inspection Académique de Dordogne a confirmé la fermeture annoncée d'une classe de la maternelle de Montignac.
Pourtant la moyenne par classe est de 29,3 enfants. Il semble que cela n'ait pas été suffisant pour faire changer d'avis l'inspection Académique de Dordogne.
Pour autant, notre association ne se résigne pas à cette décision stupide et injuste. Nous engageons tous les parents de la maternelle à venir à notre AG du vendredi 14 septembre à 20h30 salle de la terrasse de l’amitié pour venir discuter des nouvelles actions à mener. Comment accepter que nos enfants s’entassent à 3 ans à 30 par classe ?!”
Plus d'infos à venir.

Repost 0
20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 20:50
Repost 0
20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 20:47
Repost 0
2 mai 2012 3 02 /05 /mai /2012 07:06

Depuis le 10 avril dernier Mme Isabelle Capmas-Faure, maîtresse et directrice de l'école maternelle de Montignac (Dordogne) a entamé une grève de la faim pour protester contre la suppression d'une classe et de poste d'enseignants.

Cela fait donc depuis vingt deux jours qu'elle a cessé de s'alimenter normalement. Elle est attentivement suivie par son médecin personnel.
Hier elle a été convoqué par sa directrice d'Académie en présence de deux inspecteurs et un professeur remplaçant a été dépéché dans sa classe.

Vous pouvez suivre quotidiennement l'évolution de cette action et les nombreux messages de soutien parvenus de toute la France sur la page Facebook de protestation contre la fermeture de la classe de l'école maternelle : https://www.facebook.com/NonAlaSuppressionDeClasseAlaMaternelleDeMontignac

 

Vous y retrouverez les articles parus dans la presse et les reportages audiovisuels.

 

Pour information voici la dépêche de l'Agence-France-Presse (AFP) parue le 26 avril 2012 et reprise en masse par la presse nationale :

Dordogne: une enseignante en grève de la faim depuis 17 jours (AFP)  

BORDEAUX — Une directrice d'école maternelle de Montignac (Dordogne) est en grève de la faim depuis 17 jours pour protester contre la fermeture d'une classe et la suppression de postes dans son établissement, a annoncé jeudi la fonctionnaire à l'AFP.

Isabelle Capmas-Faure, 41 ans, a commencé son action à Montignac (2.800 habitants) le 10 avril. "J'ai perdu sept kilos et je commence à avoir des manifestations de fatigue", a-t-elle raconté, précisant consommer tisanes et bouillons, tout en étant suivie par son médecin.

L'enseignante dénonce des "mesures aberrantes en matière de carte scolaire" qui doivent entraîner, selon elle, à la rentrée 2012 la fermeture d'une classe la suppression d'un poste de Rased, spécialisé contre l'échec scolaire, et un autre d'aide administrative.

"Les effectifs doivent passer de 80 à 90 élèves. Travailler avec 30 élèves, ce n'est pas possible", s'insurge l'institutrice, ajoutant qu'elle "n'a jamais fait grève" et n'est "pas syndiquée". Elle dit avoir reçu le soutien de nombreux parents d'élèves, élus locaux et enseignants en France.

Contactée par l'AFP, la directrice académique, Jacqueline Orlay, a répondu que la classe menacée se trouvait en situation de "blocage à la fermeture". La décision définitive la concernant sera prise à la rentrée 2012 en fonction des effectifs.

"Si les effectifs dépassent le prévisionnel, nous garderons la classe ouverte", a-t-elle affirmé, soulignant qu'"en 2011, le prévisionnel prévoyait 86 élèves et nous avons constaté qu'il n'y en avait que 76 à la rentrée". Selon elle, 16 autres classes dans le département se trouvent dans cette situation d'attente.

Interrogé la semaine dernière sur France Bleu Périgord sur la situation de l'enseignante, le candidat PS à la présidentielle, François Hollande, avait déclaré que l'école serait "la priorité pour le prochain quinquennat".

"Nous rétablirons des postes, pas dès la rentrée 2012 (...) mais nous ferons des recrutements exceptionnels pour qu'il y ait une rentrée moins dramatique que celle qui est prévue", a-t-il affirmé. "Ne faites plus la grève de la faim. Faites en sorte de changer de président", avait-il dit à la directrice.

Copyright © 2012 AFP.

 

 

Ci-dessous une selection des reportages des médias audiovisuels dans l'ordre chronologique :

 

Extrait du journal de France 3 Aquitaine du 11 avril 2012.

 

Extrait du journal de France 3 Périgords du 11 avril 2012.

Réaction de François Hollande sur la Grève de la faim de Mme Capmas-Faure, directrice de l'école maternelle de Montignac (Dordogne) Vendredi 20 avril 2012 sur France Bleue Périgord.

Interview en direct par les animateurs de l’émission "Les Grandes Gueules" sur RMC, vendredi 20 avril à 12h10.

Reportage de France 3 Aquitaine - Midi Pile du lundi 30 avril 2012.

Repost 0
20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 23:18

Nous vous proposons dans cette rubrique de partager les articles intéressants que nous avons lu, les uns et les autres, dans la presse et qui concernent l'éducation de nos enfants d'une manière générale. Cliquez sur l'article que vous souhaitez lire, ensuite en bas de page vous pouvez, soit le zoomer, soit le télécharger.
Merci d'envoyer vos articles à  l'adresse suivante : parents.montignac@yahoo.fr 
 

 telerama-18-avril-12.jpg

 

  monde-27-02-12

Marie Girard nous invite à  nous interroger sur une période cruciale parce qu’incontournable et porteuse de conséquences dans de notre vie d’adulte  : L'Adolescence
Ecouter l'émission

 

le-monde-10-oct-20112.jpg

t-as-eu-combien.jpg
peut-on-sauver-la-grammaire-copie-1   lemonde2oct10.jpg
  telerama-27-nov-10.jpg  monde-16-aout-2010.jpg
Repost 0
20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 23:08
Repost 0
13 avril 2012 5 13 /04 /avril /2012 13:59

 

 

Depuis le mardi 10 avril 2012 au matin la maîtresse de la classe de moyenne section et directrice de l’école maternelle de Montignac, Mme Capmas-Faure, a entamé une grève de la faim pour protester contre la fermeture d’une classe et les suppressions de postes d’enseignants.
 

 

L’Apeesm fait savoir qu’elle respecte la décision de la directrice, tout en étant inquiète des conséquences pour sa santé physique.
 

 

Dans ce moment particulier nous tenons à informer les parents d’élèves que nous sommes attentifs quand à la continuité de la qualité de l’accueil des enfants à l’école maternelle.
 

 

Depuis le début de l’année nous avons, en tant que parents d’élèves, mené plusieurs actions collectives avec les élus pour la sauvegarde de cette classe de maternelle et le maintien des postes d’enseignants.
 

 

Comme depuis le début de notre bataille contre les arrêts de l’Inspection Académique, nous appelons vivement Madame l’Inspectrice à trouver rapidement une issue positive et à revenir sur la fermeture de notre classe.

 

 

 

ASSOCIATION DES PARENTS D’ÉLÈVES
DES ÉTABLISSEMENTS SCOLAIRES DE MONTIGNAC (Apeesm)
Groupement Scolaire Avenue de Lascaux  24290 Montignac
tél.: 05 53 50 35 38 - 06 15 50 08 56
courriel: parents.montignac@yahoo.fr -  blog : apeesm.over-blog.com

www.facebook.com/NonAlaSuppressionDeClasseAlaMaternelleDeMontignac

Repost 0
1 avril 2012 7 01 /04 /avril /2012 18:03

Ces réunions ont lieu une fois par trimestre. Elles sont ouvertes à tous et nous permettent de partager l'information et la réflexion. Vous êtes informés des dates par un mot dans les cahiers. Pour être sûrs de ne pas louper les prochaines, communiquez-nous votre e-mail : parents.montignac@yahoo.fr

 

Nous informons les parents que Mme Decomberousse a été remplacée par M. Labrousse depuis le 5 mars. Plusieurs personnes s’étonnent de ne pas avoir eu un mot officiel dans le cahier.

 

Les élus au Conseil d’Administration du collège rendent compte brièvement des 2 dernières séances.

- Ni  le collège ni les familles ne souhaitent financer les cahiers d’exercice de Français. Il sera donc supprimé à la rentrée, tout comme le cahier d’exercices d’Anglais.

- Le collège ne souhaite pas non plus financer les 900 € annuels de licence Unss pour la section rugby. Nous avons accepté de continuer à les faire financer par les familles étant donnée qu’elle donne aussi accès à toutes les activités unss hors temps scolaire.

- Nous avons posé la question de la gratuité des cars scolaires, puisque c’est le cas dans de nombreux départements voisins de la maternelle au lycée (Lot, Corrèze, Lot et Garonne, Haute Garonne, Landes, Aveyron, etc). Le Conseil Général nous a répondu qu’il avait fait des choix financiers différents, préférant notamment rénover  les bâtiments des collèges qui en ont besoin.

- Nous avons demandé à ce que le surveillant qui aide à la vente du pain/chocolat à la récréation matinale soit réaffecté à la surveillance de la cour, étant donné que la vie scolaire manque d’1 à 2 postes de surveillance. Il nous a été répondu que les enfants avaient réellement besoin de l’aide d’un adulte dans la vente, que le bénéfice de cette vente était indispensable au financement d’actions culturelles et qu’il n’y avait aucun autre adulte disponible à ce moment-là dans le collège (personnel dépendant de la direction).

- Nous notons que contrairement à ce qui nous a été dit au dernier CA, le collège a refusé d’’accueillir les élèves le lundi 6 février (jour de grosse neige, pas de cars scolaires). Il a été demandé aux élèves qui s'étaient présentés le matin de rentrer chez eux. Nous n’avons pas eu de réponse quant à l’organisation pédagogique de cette semaine perdue (utilisation des cahiers de texte numérique ou des mails des familles).

 

Nous avons exprimé notre désaccord auprès de la direction du collège sur le fait que le FSE fasse un bénéfice sur l’achat des flutes. Cet instrument est une dépense présentée comme obligatoire aux familles. Or, le foyer est une association qui récolte des fonds sur la base du volontariat et du consentement avisé : cotisations, en-cas de la récréation, cartes de voeux, bulbes,etc.

 

Nous décidons de reposer la question de la lutte contre le décrochage scolaire qui concerne entre 20 à 30% des enfants. Pour sortir des déclarations de bonne intention et dans un contexte d’effectifs raisonnables (hors 3ème, mais qui devrait se régler l’année prochaine), nous décidons de faire des propositions concrètes au prochain CA: demande de tutorats, alerte aux familles, bilan individuel du PARI, etc.

 

Voyage en Autriche. Nous avons été atterrés de n’avoir aucune information pendant les premières 48h du voyage (ni sur le répondeur, ni sur le blog du collège) dans un contexte de 2 accidents de cars scolaires mortels survenus quelques jours auparavant.

De même, nous souhaitons réaffirmer au prochain CA que lorsque un enfant manque des cours du fait d’une activité proposée par le collège (voyage, sortie, compétition Unss, etc), c’est au collège de lui fournir les moyens de les rattraper et non à l’élève de se débrouiller, notamment en lui fournissant les photocopies et documents des cours à rattraper.

Toujours sur le voyage, nous souhaitons poser clairement les conditions de sécurité que nous exigeons pour nos enfants lors des prochains voyages : minimum 2 enfants par famille d’accueil, vérification systématique par téléphone que l’enfant se trouve bien là où il doit être et dans de bonnes conditions, téléphone des accompagnateurs communiqués par écrit aux familles et aux enfants, les enfants doivent toujours être remis à des adultes et non pas à d’autres enfants, concertation entre les 2 équipes enseignantes sur l’opportunité du choix de la famille en fonction de l’enfant accueilli, etc. Si cette organisation s'avère trop compliquée, nous demandons à ce que les enfants soient accueillis dans des auberges de jeunesse.

 

Enfin, nous alertons les familles sur le fait que beaucoup de parents de l’association quittent le collège l’année prochaine (dont le référent et 3 élus au CA). Pour que l’asso continue de fonctionner l’année prochaine, il est indispensable que d’autres parents prennent le relais. Il serait dommage que l’association disparaisse alors que chaque réunion nous montre que son utilité n’est plus à prouver !

 

Questions des parents qui seront posées au Conseil d’administration du collège du 3 avril 2012

1/ Nous exprimons toutes nos réserves sur l’accueil individuel dans les familles lors d’éventuels prochains voyages scolaires. Nous demandons que la vigilance des adultes soient accrue, notamment par des procédures simples et essentielles : accueil minimum de 2 enfants par famille, remise par écrit aux enfants et aux familles avant le départ des téléphones de tous les accompagnateurs ainsi que du principal, vérification téléphonique systématique quand les enfants sont dans les familles en demandant à parler en personne à l’enfant, concertation des 2 équipes pédagogiques sur le choix de la famille accueillante en fonction de l’enfant accueilli. Si ces conditions ne peuvent pas être réunies, nous souhaitons revenir à un accueil en auberge de jeunesse, quitte à payer quelques dizaines d’euros en plus.

 

2/ Comme tous les ans, beaucoup de parents s’inquiètent du décrochage scolaire de leur enfant. A des niveaux divers, nous constatons qu’il concerne en moyenne 1/3 des enfants tous les ans et dans toutes les classes. Les familles se sentent désemparées et en situation d’échec. Nous refusons cette fatalité. Le collège de Montignac n’est pas situé dans une zone difficile avec des enfants posant de graves problèmes de comportement, il n’y a pas non plus de gros problèmes d’effectifs (sauf en 3ème, mais qui devrait se résorber l’année prochaine), l’équipe pédagogique est stable et complète. Tous les moyens devraient être réunis pour enrayer ce gâchis. Concrètement, nous souhaitons votre avis sur quelques mesures que nous proposons : mise en place de tutorats à l’initiative du conseil de classe, alerte aux familles dès que l’enfant est en faiblesse dans les matières principales (notamment en vérifiant que le relevé de notes du cahier de correspondance est bien rempli), bilan individuel du PARI présenté chaque trimestre aux familles, etc. Un adolescent est un enfant en revendication d’autonomie et de liberté. C’est une étape qui est souvent délicate pour les parents, et sans doute aussi pour les enseignants, c’est pourquoi la solution aux problèmes d’échec ou de décrochage scolaire ne peut être trouvée que dans la concertation.

 

 

Repost 0
Published by APEESM - dans COLLÈGE
commenter cet article