Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Adhésion 2016-2017

ADHÉSION 2016-2017

téléchargez adhésion 2016

Recherche

Nous contacter

APEESM

Groupement scolaire

avenue de Lascaux

24290 - Montignac

Boîtes aux lettres

Maternelle & Élémentaire :

à l'entrée de l'école élémentaire

Collège:

à l'entrée de la Vie Scolaire

Téléphone:

06 84 30 89 42 (président de l'association)

e-mail :

parents.montignac@yahoo.fr

page facebook :

www.facebook.com/Apeesm24

Supprimez Les Publicités Sur Ce Blog !

1 avril 2012 7 01 /04 /avril /2012 18:03

Ces réunions ont lieu une fois par trimestre. Elles sont ouvertes à tous et nous permettent de partager l'information et la réflexion. Vous êtes informés des dates par un mot dans les cahiers. Pour être sûrs de ne pas louper les prochaines, communiquez-nous votre e-mail : parents.montignac@yahoo.fr

 

Nous informons les parents que Mme Decomberousse a été remplacée par M. Labrousse depuis le 5 mars. Plusieurs personnes s’étonnent de ne pas avoir eu un mot officiel dans le cahier.

 

Les élus au Conseil d’Administration du collège rendent compte brièvement des 2 dernières séances.

- Ni  le collège ni les familles ne souhaitent financer les cahiers d’exercice de Français. Il sera donc supprimé à la rentrée, tout comme le cahier d’exercices d’Anglais.

- Le collège ne souhaite pas non plus financer les 900 € annuels de licence Unss pour la section rugby. Nous avons accepté de continuer à les faire financer par les familles étant donnée qu’elle donne aussi accès à toutes les activités unss hors temps scolaire.

- Nous avons posé la question de la gratuité des cars scolaires, puisque c’est le cas dans de nombreux départements voisins de la maternelle au lycée (Lot, Corrèze, Lot et Garonne, Haute Garonne, Landes, Aveyron, etc). Le Conseil Général nous a répondu qu’il avait fait des choix financiers différents, préférant notamment rénover  les bâtiments des collèges qui en ont besoin.

- Nous avons demandé à ce que le surveillant qui aide à la vente du pain/chocolat à la récréation matinale soit réaffecté à la surveillance de la cour, étant donné que la vie scolaire manque d’1 à 2 postes de surveillance. Il nous a été répondu que les enfants avaient réellement besoin de l’aide d’un adulte dans la vente, que le bénéfice de cette vente était indispensable au financement d’actions culturelles et qu’il n’y avait aucun autre adulte disponible à ce moment-là dans le collège (personnel dépendant de la direction).

- Nous notons que contrairement à ce qui nous a été dit au dernier CA, le collège a refusé d’’accueillir les élèves le lundi 6 février (jour de grosse neige, pas de cars scolaires). Il a été demandé aux élèves qui s'étaient présentés le matin de rentrer chez eux. Nous n’avons pas eu de réponse quant à l’organisation pédagogique de cette semaine perdue (utilisation des cahiers de texte numérique ou des mails des familles).

 

Nous avons exprimé notre désaccord auprès de la direction du collège sur le fait que le FSE fasse un bénéfice sur l’achat des flutes. Cet instrument est une dépense présentée comme obligatoire aux familles. Or, le foyer est une association qui récolte des fonds sur la base du volontariat et du consentement avisé : cotisations, en-cas de la récréation, cartes de voeux, bulbes,etc.

 

Nous décidons de reposer la question de la lutte contre le décrochage scolaire qui concerne entre 20 à 30% des enfants. Pour sortir des déclarations de bonne intention et dans un contexte d’effectifs raisonnables (hors 3ème, mais qui devrait se régler l’année prochaine), nous décidons de faire des propositions concrètes au prochain CA: demande de tutorats, alerte aux familles, bilan individuel du PARI, etc.

 

Voyage en Autriche. Nous avons été atterrés de n’avoir aucune information pendant les premières 48h du voyage (ni sur le répondeur, ni sur le blog du collège) dans un contexte de 2 accidents de cars scolaires mortels survenus quelques jours auparavant.

De même, nous souhaitons réaffirmer au prochain CA que lorsque un enfant manque des cours du fait d’une activité proposée par le collège (voyage, sortie, compétition Unss, etc), c’est au collège de lui fournir les moyens de les rattraper et non à l’élève de se débrouiller, notamment en lui fournissant les photocopies et documents des cours à rattraper.

Toujours sur le voyage, nous souhaitons poser clairement les conditions de sécurité que nous exigeons pour nos enfants lors des prochains voyages : minimum 2 enfants par famille d’accueil, vérification systématique par téléphone que l’enfant se trouve bien là où il doit être et dans de bonnes conditions, téléphone des accompagnateurs communiqués par écrit aux familles et aux enfants, les enfants doivent toujours être remis à des adultes et non pas à d’autres enfants, concertation entre les 2 équipes enseignantes sur l’opportunité du choix de la famille en fonction de l’enfant accueilli, etc. Si cette organisation s'avère trop compliquée, nous demandons à ce que les enfants soient accueillis dans des auberges de jeunesse.

 

Enfin, nous alertons les familles sur le fait que beaucoup de parents de l’association quittent le collège l’année prochaine (dont le référent et 3 élus au CA). Pour que l’asso continue de fonctionner l’année prochaine, il est indispensable que d’autres parents prennent le relais. Il serait dommage que l’association disparaisse alors que chaque réunion nous montre que son utilité n’est plus à prouver !

 

Questions des parents qui seront posées au Conseil d’administration du collège du 3 avril 2012

1/ Nous exprimons toutes nos réserves sur l’accueil individuel dans les familles lors d’éventuels prochains voyages scolaires. Nous demandons que la vigilance des adultes soient accrue, notamment par des procédures simples et essentielles : accueil minimum de 2 enfants par famille, remise par écrit aux enfants et aux familles avant le départ des téléphones de tous les accompagnateurs ainsi que du principal, vérification téléphonique systématique quand les enfants sont dans les familles en demandant à parler en personne à l’enfant, concertation des 2 équipes pédagogiques sur le choix de la famille accueillante en fonction de l’enfant accueilli. Si ces conditions ne peuvent pas être réunies, nous souhaitons revenir à un accueil en auberge de jeunesse, quitte à payer quelques dizaines d’euros en plus.

 

2/ Comme tous les ans, beaucoup de parents s’inquiètent du décrochage scolaire de leur enfant. A des niveaux divers, nous constatons qu’il concerne en moyenne 1/3 des enfants tous les ans et dans toutes les classes. Les familles se sentent désemparées et en situation d’échec. Nous refusons cette fatalité. Le collège de Montignac n’est pas situé dans une zone difficile avec des enfants posant de graves problèmes de comportement, il n’y a pas non plus de gros problèmes d’effectifs (sauf en 3ème, mais qui devrait se résorber l’année prochaine), l’équipe pédagogique est stable et complète. Tous les moyens devraient être réunis pour enrayer ce gâchis. Concrètement, nous souhaitons votre avis sur quelques mesures que nous proposons : mise en place de tutorats à l’initiative du conseil de classe, alerte aux familles dès que l’enfant est en faiblesse dans les matières principales (notamment en vérifiant que le relevé de notes du cahier de correspondance est bien rempli), bilan individuel du PARI présenté chaque trimestre aux familles, etc. Un adolescent est un enfant en revendication d’autonomie et de liberté. C’est une étape qui est souvent délicate pour les parents, et sans doute aussi pour les enseignants, c’est pourquoi la solution aux problèmes d’échec ou de décrochage scolaire ne peut être trouvée que dans la concertation.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by APEESM - dans COLLÈGE
commenter cet article

commentaires