Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Adhésion 2016-2017

ADHÉSION 2016-2017

téléchargez adhésion 2016

Recherche

Nous contacter

APEESM

Groupement scolaire

avenue de Lascaux

24290 - Montignac

Boîtes aux lettres

Maternelle & Élémentaire :

à l'entrée de l'école élémentaire

Collège:

à l'entrée de la Vie Scolaire

Téléphone:

06 84 30 89 42 (président de l'association)

e-mail :

parents.montignac@yahoo.fr

page facebook :

www.facebook.com/Apeesm24

Supprimez Les Publicités Sur Ce Blog !

12 mars 2010 5 12 /03 /mars /2010 15:43

L’information, le divertissement, l’échange, l’autonomie : nos ados ont bien compris les formidables opportunités offertes par Internet. Ils maîtrisent souvent bien mieux que nous les nouvelles technologies : ils envoient et reçoivent des mails, se servent des messageries instantanées, téléchargent des films et des musiques, jouent à des jeux en ligne. Pour nous parents, il est primordial de connaître ces outils et leurs risques pour savoir comment réagir et les aider.

Internet, c’est utile ! Il est dommage, voire néfaste de l’interdire. N’oublions pas qu’ils en auront besoin dans leur vie professionnelle. Il est plus judicieux de les accompagner dès aujourd’hui pour en faire des utilisateurs conscients et intelligents. Vous trouverez donc ici quelques astuces pour tenter de « maîtriser » la situation.

Tous les ans, le collège organise une rencontre entre l'Association Calysto et les parents afin que l'on puisse poser toutes les questions nous permettant d'accompagner nos enfants dans l'utilisation d'Internet et du téléphone portable.  PROCHAINE RENCONTRE LE JEUDI 16 FEVRIER A 18H AU COLLEGE

 

La recherche d’information

Pour préparer ses exposés, éventuellement récupérer ses cours (épisode de la grippe A), Internet est un formidable outil si l’on s’en sert avec discernement. Il faut savoir par exemple que Wikipédia.com est une encyclopédie très riche et qu’ils l’utilisent beaucoup. Mais c’est un site collaboratif, c'est-à-dire que toutes les infos ne sont pas vérifiées. Il convient donc de recouper ce que l’on y trouve avec d’autres sources.

 

Lors des recherches, comment paramétrer Google pour filtrer les sites sensibles (porno, racisme, sectes…) ?

Aller sur la page d’accueil de Google – cliquer sur Préférences ou Paramètres de recherche (à droite) – cocher le filtre désiré (strict ou modéré) – comparer les résultats obtenus avec des mots clés sensibles. Cette première méthode est la plus simple à installer, mais aussi à désinstaller. Elle suppose donc que l’enfant ait lui aussi la volonté d’éviter ces sites.

 

Noter que Google est le moteur de recherche recommandé du point de vue de la sécurité et de pertinence des recherches. Si votre page d’accueil a été piratée par un moteur de recherche envahissant type Hello ou Lost, il faut installer un logiciel gratuit permettant de supprimer les cookies espions type Spybot ou Adaware.

 

Comment installer gratuitement des logiciels de contrôle parental ? Ce type de logiciel est indispensable pour interdire l’accès (via un code) à des sites, des mots clés ou des plages horaires. Choisir et télécharger un contrôle parental gratuit.

Il peut permettre également d’empêcher les enfants de divulguer des informations personnelles sur Msn, Tchat…Télécharger Logprotect.

Attention : le meilleur « contrôle parental » est la présence des parents. C’est pourquoi il est fortement déconseillé de laisser un accès Internet dans la chambre des enfants. L’ordinateur doit être placé dans une pièce commune (salon, bureau…). Ne pas oublier que depuis son téléphone portable, un ado peut capter la connexion Wifi des voisins et donc naviguer sur Internet depuis sa chambre.

 

Le téléchargement de musiques et films

Le Peer to Peer est un système permettant de télécharger de la musique illégalement (ex : limewire, emule…). Cette pratique est interdite et est répréhensible. La loi Hadopi 2 prévoit de la punir par 1500 € d’amende et jusqu’à un an d’interdiction d’abonnement Internet sur tous les opérateurs. La loi rend l’enfant pénalement responsable à partir de 13 ans pour ce type de délit et les procédures judiciaires sont simplifiées.

Il faut aussi savoir qu’il est très fréquent de télécharger des virus avec un film piraté, d’autant qu’il est dans l’intérêt de l’industrie audiovisuelle que le piratage vous cause quelques ennuis…

Comment télécharger légalement ?

Plusieurs sites proposent un téléchargement gratuit et légal en échange du visionnage de publicités ou simplement pour faire connaître de jeunes talents.

 

beezik.com

jamendo.com

boxson.net


D’autres proposent de l’écoute ou du visionnage de film en ligne (ainsi que les sites internet des chaines TV : France 2, France 3, Arte, Canal+…) en créant sa propre « playlist ».

 

deezer.com
musicme.com

youtube.com
dailymotion.com

 

Le Happy slapping et vidéo choquantes

Cette pratique consiste à filmer une agression ou un jeu violent (catch, jeu du foulard) et à le mettre en ligne. Apparentée à une incitation à la violence et à non-assistance à personne en danger, elle est punie de 3 ans de prison. Les ados sont très sensibles à ces phénomènes de mode et de groupe et leur désir de reconnaissance peut conduire à des issues dramatiques. Youtube ou Daily motion ne vérifient pas toutes les vidéos mises en ligne, n’hésitez pas à leur signaler un utilisateur qui diffuse des scènes dangereuses ou choquantes en cliquant sur « Signaler » sous la vidéo.

 

MSN, forums et Tchats et mots de passe

Pour certains ados, plus on a de « contacts », plus on acquiert une réputation envieuse vis-à-vis des copains, quitte à ne pas être trop regardant sur les inconnus qui les sollicitent. Ils doivent savoir qu’accepter un contact inconnu, c’est prendre le risque qu’il prenne le contrôle de leur webcam à leur insu, même si la diode est éteinte. Quand on ne se sert pas de sa webcam, il faut la débrancher, la tourner vers le mur ou encore y accoler un post-it s’il s’agit d’une webcam intégrée à l’ordinateur.

Ne pas diffuser son adresse mail sur les forums et les Tchats. Au besoin, en créer une deuxième à cette fin.

Les mots de passe ne comportant que des chiffres sont les plus faciles à détecter. Une personne malintentionnée peut alors se faire passer pour votre enfant. Toujours mettre dans ses mots de passe une combinaison de majuscules, de chiffres et de minuscules.

 

Les Messageries, virus, spams et chaînes

C’est le mode de propagation des virus le plus courant. Ne jamais ouvrir une pièce jointe venant d’un inconnu. Supprimer le message immédiatement, puis vider la corbeille.

Plus inoffensifs mais très pénibles, les spams. Pour vous en débarrasser, vous pouvez les signaler au 33700 ou y répondre avec le message « STOP » sur le mobile et « DESINSCRIPTION » par mail.

Les chaînes et les rumeurs. Ils s’agit de messages vous incitant à les transférer à tous vos amis en jouant sur la corde sensible (appel à don de sang pour des enfants malades, animaux maltraités…). Il s’agit en fait de fausses rumeurs permettant à son créateur de récupérer des adresses électroniques et de les revendre à des fins publicitaires. Avant de diffuser ce genre d’info, vérifiez qu’il ne s’agit pas d’un canular sur hoaxbuster.com Vous pouvez vous inscrire à la newsletter de ce site pour être tenus informés des fausses rumeurs en circulation sur le Net.

 

Les Blogs

Un blog n’est pas un journal intime puisque absolument tout le monde peut le lire (parents, profs, ex-amis…). L’auteur du blog est responsable de tout ce qui y est écrit, y compris des commentaires des copains. Une injure peut lui coûter jusqu’à 12 000 € d’amende, une incitation au racisme jusqu’à 30 000 €, une photo publiée sans autorisation jusqu’à 45 000 €. Même si l’affaire ne va pas en justice, nombreux sont les cas d’exclusion de collège et lycées pour ce type d’abus, voire des interdictions d’examens pendant 5 ans (Brevet, Bac, Permis…). Tout n’est pas permis sur Internet !

 

Facebook et les réseaux sociaux

Facebook, c’est 400 millions d’utilisateurs et 160% d’augmentation en un an. Difficile donc pour un ado de ne pas être sollicité par ses amis. C’est à la fois une messagerie, un partage en ligne de ses photos et un blog. Enfants et parents doivent avant tout savoir que tout ce qui y est publié appartient à Facebook. Rien n’y est jamais totalement effacé et Facebook se réserve le droit d’utiliser toutes les photos qui y sont, ou y ont été, stockées, sans limite de temps (voir conditions d’utilisation) ! Cela signifie concrètement qu’une photo de votre enfant peut apparaître dans quelques années sur une affiche publicitaire sans votre accord ou qu’il peut être envahi de spams sur la planche à voile s’il l’a indiqué dans ses loisirs.

Facebook, c’est public ! Il ne doit pas renseigner les infos demandées telles que références sexuelles, religion, établissement scolaire fréquenté, adresse, téléphone, situation amoureuse… il s’agit tout simplement d’un fichage volontaire et potentiellement dangereux pour nos libertés futures.

Cela signifie aussi que tous les « amis » de ses « amis » deviennent ses « amis ». Autrement dit quasiment n’importe qui peut savoir quand vous partez en vacances, vous voir en photo dans votre salon ou savoir qui vous fréquentez… employeurs, pervers sexuels ou encore ex-petit ami ne s’en privent pas… Il existe cependant un paramètre qui peut limiter les dégâts : aller dans Paramètres de confidentialité de Facebook – Profil – Qui peut voir quoi ? – cochez « Seulement mes amis ». Attention : à chaque fois qu’il s’inscrit sur un réseau ou si il installe Facebook sur sa console de jeux, ces paramètres se désactivent. Il faut donc aller les vérifier régulièrement.

Il faut également décocher « Créer un profil public ». Sinon, tout le monde peut avoir accès à son profil via Google…

Il est courant sur Facebook de se faire des « cadeaux virtuels ». Mais accepter un cadeau, c’est aussi accepter de partager d’autres infos. Une astuce pour que ce ne soit pas le cas : aller dans le menu Confidentialités – Applications – cocher « Ne partager aucune info par le biais des applications ».

 

Le Dedipix

Encore un « amusement » stupide qui peut tourner très mal. Il s’agit pour une fille d’écrire le nom de son petit ami sur une partie de son corps. Plus cette partie est intime, plus elle devient populaire auprès de ses camarades. Or, Internet est un espace public. Rien n’y disparait jamais vraiment. Une photo peut resurgir quelques mois ou quelques années plus tard, période considérable dans la vie d’un ados qui est encore à la recherche de lui-même. Ce « jeu » et ses conséquences ont conduit à des suicides chez de jeunes américaines…

 

En résumé, quelques conseils simples et généraux à l’usage des parents :

 

pourquoi3.gif

CONSEILS PARENTS

L        Placez l'ordinateur dans une pièce commune

L        Restez à proximité et jeter un œil de temps en temps sur ce qu’il y fait

L        Posez avec lui les règles d'utilisation d'Internet à la maison (durée et objectifs)

L        Installez un logiciel de contrôle parental.

L        Appliquer les mêmes règles de savoir vivre sur Internet que dans la vie quotidienne

Et pour aller plus loin :    NET écoute famille : 0820 200 200                                 

http://www.actioninnocence.org          http://www.internetsanscrainte.fr                        

 

 

 

ET POUR CE QUI CONCERNE LES PORTABLES : lire l'article de l'Equipage, journal des collégiens d'Yvon Delbos (cliquez dessus pour l'agrandir)

equipage-enquete-portables

 

Partager cet article

Repost 0
Published by APEESM - dans COLLÈGE
commenter cet article

commentaires