Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Adhésion 2016-2017

ADHÉSION 2016-2017

téléchargez adhésion 2016

Recherche

Nous contacter

APEESM

Groupement scolaire

avenue de Lascaux

24290 - Montignac

Boîtes aux lettres

Maternelle & Élémentaire :

à l'entrée de l'école élémentaire

Collège:

à l'entrée de la Vie Scolaire

Téléphone:

06 84 30 89 42 (président de l'association)

e-mail :

parents.montignac@yahoo.fr

page facebook :

www.facebook.com/Apeesm24

Supprimez Les Publicités Sur Ce Blog !

16 février 2013 6 16 /02 /février /2013 20:26

COMPTE RENDU DE LA REUNION DE PARENTS DU COLLEGE DU 8 FEVRIER

ET DE NOTRE RENCONTRE AVEC M. LE PRINCIPAL LE 14 FEVRIER 2013

 

Accident de car du 15/11/12. Personne n’a encore d’information officielle à communiquer. Cela signifie que l’enquête est toujours en cours.

 

Aménagement du parking. M. le Principal souhaite vraiment faire avancer le dossier qui nous préoccupe depuis plusieurs années. Il a convoqué un Conseil d’administration pour en débattre avec les élus. Nous avons par ailleurs été rencontrer M. Le Maire de Montignac et M. le Conseiller Régional qui nous ont tous les deux exposé leur volonté et leurs limites. Nous avons cependant bon espoir pour une réalisation en 2015.

 

Navette vers les équipements sportifs. Il semble que la solution de financement pérenne annoncée n’ait toujours pas abouti. M. le Principal estime avoir laissé suffisamment de temps aux élus pour se mettre d’accord entre eux et abordera le sujet officiellement au Conseil d’administration du 19/02. Il refuse d’envoyer les enfants à pied au gymnase. Quant à nous, nous avons redit notre position : nous refusons qu’ils aillent à pied au gymnase comme nous refusons qu’ils aient des cours d’Eps « bricolé » dans la salle d’évolution sportive. Nous sommes prêts à repartir au combat comme il y a 2 ans si la situation l’exigeait puisque cela avait contribué à une issue positive : http://apeesm.over-blog.com/article-reunion-de-parents-47763732.html

 

Les délégués parents et enfants doivent-ils sortir des conseils de classe quand on parle de leur enfant ? Devant notre refus, M. le Principal revient sur sa proposition et laissera les délégués assister aux prochains conseils dans leur intégralité. Il précise toutefois qu’il reviendra sur sa décision s’il est témoin du moindre dérapage dans l’équité de traitement de tous les enfants de la part des parents, des enfants ou des professeurs. Nous redemandons donc à nos délégués de s’abstenir de toute intervention sur leur enfant et aussi de ne pas répondre à d’éventuelles invites des professeurs.

 

Poids des cartables. Il a y 4 ans, des représentants de parents et d’enseignants étaient tombés d’accords sur un certains nombre de mesures permettant d’alléger significativement le poids des cartables : autorisation d’utiliser 1 livre pour 2 enfants en classe, autorisation des classeurs/trieurs en 3ème, suppression des cahiers de 200 pages, plus aucun matériel nouveau dans le cartable si rien n’en est retiré en contrepartie etc. Malheureusement, les mauvais réflexes reviennent petit à petit. C’est pourquoi nous souhaitons refaire une réunion similaire pour confirmer ce qui avait été acté et éventuellement faire d’autres propositions. M. le Principal nous a promis cette réunion pour le mois d’avril.

 

Foyer Socio-Educatif. L’assemblée générale a été annulée cet automne. Nous avons renouvelé notre souhait d’être présents à la prochaine réunion et d’y impliquer également les enfants dans l’esprit de les éduquer au monde associatif.

 

Aide aux enfants en situation de handicap. Ils ont droit à un accompagnement dans la classe par un professionnel spécialisé. Il faut savoir que l’élaboration d’un dossier peut prendre jusqu’à 3 mois. Pour ce qui concerne les enfants dyslexiques, une approche appropriée est mise en place par les professeurs de la classe une fois que le diagnostic a été confirmé par un professionnel médical.

 

Punitions collectives. Nous distinguons les punitions (de préférence pédagogique) de tous les enfants au motif que la plupart d’entre eux bavardent et celles qui punissent tous les enfants au motif que l’un d’entre eux aurait fait une bêtise. Par conséquent, nous condamnons les faits qui nous sont rapportés dans plusieurs classes.

Nous rappelons la circulaire N° 2011-111 du 01/08/11 : « Le principe d'individualisation implique de tenir compte du degré de responsabilité de l'élève. La sanction ne se fonde pas seulement sur l'acte en lui-même mais également sur la prise en compte de la personnalité de l'élève, surtout s'agissant des mineurs, ainsi que du contexte dans lequel la faute a été commise. Les punitions ou sanctions collectives sont donc prohibées. Outre le fait qu'elles sont illégales, leur finalité éducative ne serait pas atteinte. Il s'agit en effet de mettre l'élève en situation de s'interroger sur sa conduite et les conséquences de ses actes. »

 

Dérapage dans l’utilisation d’internet. Plusieurs parents se sont inquiétés en retrouvant sur Facebook des photos prises dans la cour du collège. Or, le règlement intérieur du collège interdisant l’utilisation du portable est signé en début d’année par toutes les familles. Des spécialistes de la question interviennent dans le collège auprès des enfants et des parents. Les professeurs de technologie en parlent également en cours. Que faire de plus ?

 

Bourses du Conseil Général. Beaucoup de familles font leur demande dès le mois de septembre. Or, le temps que les dossiers passent en commission au CG, puis que le virement soit fait, puis que l’argent transite par l’agence comptable de Sarlat qui valide enfin le paiement, les familles ne touchent les 90 € que fin mars dans le meilleur des cas. La procédure administrative actuelle ne permet hélas pas d’aller plus vite. Les familles demi-pensionnaires voient cette somme directement déduite de leur facture de cantine du 3ème trimestre.

 

Prise à partie des enfants. Tous les ans, des enfants ont à subir des remarques désagréables de la part de certains enseignants suite à l’intervention d’un parent lors d’une réunion ou à l’écriture d’un mot, ou encore après une rencontre. Nous avons rappelé à M. le Principal que les enfants n’ont pas à être mêlés à des discussions d’adultes.

 

Encouragements. Il nous semble que la mention « encouragements » sur le bulletin trimestriel ne doit pas être tributaire des notes (contrairement à la mention « Félicitations » qui peut l’être). Il s’agit de souligner un investissement de l’élève, une régularité dans le travail, des efforts fournis qui ne payent pas forcément tout de suite.

Partager cet article

Repost 0
Published by APEESM - dans COLLÈGE
commenter cet article

commentaires