Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Adhésion 2016-2017

ADHÉSION 2016-2017

téléchargez adhésion 2016

Recherche

Nous contacter

APEESM

Groupement scolaire

avenue de Lascaux

24290 - Montignac

Boîtes aux lettres

Maternelle & Élémentaire :

à l'entrée de l'école élémentaire

Collège:

à l'entrée de la Vie Scolaire

Téléphone:

06 84 30 89 42 (président de l'association)

e-mail :

parents.montignac@yahoo.fr

page facebook :

www.facebook.com/Apeesm24

Supprimez Les Publicités Sur Ce Blog !

26 janvier 2009 1 26 /01 /janvier /2009 18:54
Notre réunion de parents du 2ème trimestre s'est tenue le 6 février dernier. Voici quelques uns des thèmes abordés par les parents présents. Vous pouvez vous joindre à la réflexion en nous envoyant un mail.

 

 

 

Voyages à l’étranger des 4ème et 3ème :

Pour des raisons d’organisation et de discipline, la direction du collège a décidé de ne plus proposer de voyage linguistique avec les 100 élèves de 3ème. D’ailleurs, ce voyage n’avait quasiment aucun intérêt linguistique. Il reste cependant ouvert à toute proposition de « voyage de fin de promo » organisé en France et sur quelques jours.

Voyage à Salamanque. Il s’agit dorénavant d’un « vrai » voyage linguistique destiné à valoriser les enfants qui ont choisit une option et donc du travail supplémentaire. 330 € maximum demandé aux familles.

Voyage à Rome. Organisé conjointement avec le collège Bertrand de Bord à Périgueux, ou exerce notre ancienne professeur de latin. Voyage en car, hébergement en hôtel, 340 € maximum demandé aux familles.

Nous entendons les arguments motivant la suppression du « voyage de fin de promo », mais regrettons que 50 élèves de 3ème ne partent pas cette année alors qu’un voyage commun était tacitement attendu de tous. D’autant que beaucoup enfants ne partent jamais à l’étranger.

A l’initiative des élèves de 3ème sans option, nous venons d’apprendre que se prépare un voyage au Futuroscope.

Par ailleurs, il serait intéressant d’avoir le détail du fonctionnement du Foyer Socio Educatif (responsables, activités, budget).

 

Grèves des enseignants :

Le Principal ne peut pas imposer légalement aux professeurs de se déclarer gréviste la veille. Chaque enseignant agit donc selon sa conscience en prévenant ou non les élèves. Sans remettre en cause ni le droit ni le motif de la grève, nous proposons de rencontrer de manière informelle les enseignants concernés. Il nous semble dans l’intérêt de tous que ces journées se passent dans la sérénité. D’autre part, nous souhaitons que les enseignants présents fasse cours (exercices de révision pour ne pas pénaliser les enfants absents), et non pas de jeux…

 

Cantine

- Le prix unitaire du repas est de 2,16 € (dont 1,26 € sont affectés aux denrées). Le tarif annuel est donc de 388,80 €, mais la facturation est forfaitairement divisée par 3, indépendamment du nombre exact de jour par trimestre. Le logiciel de l’intendance ne permet pas de le faire figurer sur les factures comme nous l’avons demandé. En revanche, ces informations figureront sur les prochaines fiches d’inscriptions.

- Si nous passions à un système au ticket permettant une facturation sur 4 jours pour les familles le souhaitant (en moyenne, -25% d’effectifs le mercredi), le Conseil général appliquerait le forfait départemental de 4 jours (382 €). Il n’y aurait donc aucune économie pour les familles.

- Depuis la rentrée, il n’y a qu’un seul cuisinier et la qualité des repas s’en ressent. Le collège a demandé au Conseil général de remplacer la 2ème personne en cuisine par une personne qualifiée.

- 2 groupes de parents ont déjà été déjeuné à la cantine au 1er trimestre. L’expérience va se renouveler au 2ème.

 

Accompagnement éducatif :

Mis en place cette année, il propose une aide aux devoirs entre 16h et 17h (25 inscrits au 1er trimestre) et des activités ludiques et sportives entre 17h et 18h (15 inscrits). Cependant, l’absence de transport scolaire et la longueur de la journée permettent très difficilement aux enfants d’avoir accès à la tranche horaire 17/18h. Selon la Direction du collège,  les textes officiels imposent que l’accompagnement éducatif se déroule sur 4 jours, dans la même logique que pour le primaire. L’emploi du temps des 4ème et 3ème étant déjà saturé et l’heure de midi étant occupé par d’autres activités (théatre, chorale…), il n’y a aucun moyen de déplacer l’accompagnement éducatif.

 

Sécurité dans la cour :

- Nous avons alerté sur la dangerosité du muret situé près de la cantine et au dessus du terrain de basket. Malgré qu’il soit interdit, lLes enfants s’y assoient et le moindre chahut pourrait avoir des conséquences graves. Nous avons proposé de le sécuriser par un grillage par exemple. Le collège va transmettre cette demande au Conseil général.

- Des débris dangereux ayant été retrouvés près du portail à l’entrée du terrain de basket, cette zone a été balisée depuis et est maintenant inaccessible aux élèves.

- Les trous dans le grillage permettant aux enfants d’aller chercher les ballons égarés sur la route vont être signalés.

 

Propreté des toilettes de la cour : nous avons évoqué le sujet avec la Direction du collège en novembre. Cependant, les mêmes plaintes des enfants nous reviennent sur leur état déplorable. Les enfants préfèrent se retenir ou à se cacher pour aller dans d’autres toilettes non autorisées. Comme ce sont les plus utilisées et à un moment destiné à la détente et peut-être au « défoulement », nous allons donc demander à ce qu’elles soient nettoyées plusieurs fois par jour.

 

Parking du collège

- Depuis la rentrée, un car se gare devant tous les autres, bloquant complètement la circulation sur le parking à 17h : les voitures ne peuvent plus ni rentrer ni sortir, créant un engorgement dangereux. Le problème a déjà été signalé oralement au responsable Sivos à la mairie. Nous allons maintenant faire un courrier.

- L’accès pompier du collège (livraison cantine) doit resté accessible à tout moment. Or, des parents y dépose leurs enfants. Plusieurs situations dangereuses ont été observées et signalées en vain. Nous allons demander à la mairie d’y placer un agent de la police municipale 15 mn le matin et le soir pendant 15 jours afin de faire perdre les « mauvaises habitudes » de certains.

- Le problème des places de stationnement sur ce parking est récurrent et sans solution immédiate. On demande aux parents de se garer correctement alors qu’il n’y a pas de place ! Il faudra veiller, dès l’ouverture du nouveau gymnase, à ce que le bidon soit démonté rapidement et transformé en places supplémentaires.

 

Poids des cartables :

Nous avons proposé que soit mise en place un groupe de réflexion sur le poids des cartables, composé de la direction, d’enseignants, de parents et d’enfants. Notre objectif est d’en sortir avec des propositions concrètes et efficaces, même si nous savons bien que nous n’avons pas de solution miracle dans l’état actuel des financements publics. La première rencontre s’est tenue le 3 février.

Rappel : le poids des cartables se situe entre 10 et 12 kg, soit 30% du poids moyen d’un enfant de 6ème, pour 10% recommandé par les médecins.

-    Il y a d’abord été rappelé ce qui avait déjà été mis en place à la rentrée pour les 6ème : casier attribué chaque enfant, avec une aide à l’utilisation faite par les professeurs principaux et les surveillants, suppression des cahiers de 200 pages, allègement des fournitures, travail en classe avec 1 livre pour 2 élèves, livres disponibles au collège pour les enfants ayant des problèmes de santé latents ou ponctuels.

Utilisation du casier :  les professeurs sont assez découragés et sans solution car la moitié des élèves de 6ème ne l’utilise pas (par flegme, parce qu’il est  fouillé ou détérioré, par manque de temps, disent-ils)

Ergonomie des cartables et positionnement du dos : la plupart des cartables ne sont pas adaptés pour porter des charges de 10-12 kg (surtout quand les sangles ne sont pas serrées !). Un cartable rigide et plus large que haut sera préconisé avec les prochaines listes de fourniture.

Utilisation des vidéo-projecteurs : plusieurs salles en sont équipées mais on ne peut y projeter le livre que si l’éditeur en a fourni une version numérique (1 seul livre pour l’instant). Un appareil existe qui permettrait de projeter le livre directement au tableau, mais il coûte 400 € + équipement de rideau dans la salle (2000 €).  De plus, la lecture sur écran étant plus fastidieuse que dans un livre, elle ne serait envisagée que pour des lectures courtes (exercices de maths, physique, SVT ?).

Suppression totale des cahiers de 200 pages pour toutes les classes : une prochaine réunion avec des professeurs de toutes les matières et de tous les niveaux va être organisée pour déterminer si cela est envisageable, et plus généralement sur l’allègement des fournitures qui constituent la moitié du poids du cartable.

Achat de livres stockés au collège : La Direction a rappelé que l’enveloppe annuelle attribuée par l’Etat à l’achat de manuels scolaires est de 8000 € et ne laisse aucune possibilité d’acheter des livres supplémentaires. Cependant, si la question du financement était prise en charge ailleurs, le collège aurait la possibilité de les stocker dans les salles de Français, Histoire et Langues.  Il faudrait compter 600 € par matière et par niveau. Par exemple, pour que les élèves de 6ème n’aient plus à amener leurs livres dans les 4 matières principales, il faudrait 600 € x 4 = 2 400 €.

D’autres associations de parents ont dépensé beaucoup d’énergie à organiser des Lotos ou autres initiatives pour récolter des fonds. Nous avons aussi pensé à une cotisation personnelle qu’acquitterait chaque famille (mais que faire avec les familles qui refuseront de payer ? Pas de livre pour leur enfant ?!) ou alors demander à chaque enfant du collège et CM2 d’amener 1 € pour financer la première matière, et demander le reste aux institutions. Considérant que l’un des fondements de l’école publique est la gratuité, d’autres estiment que ce n’est pas aux parents de prendre en charge ce financement, même si ils peuvent y participer. C’est en tout cas à eux de l’impulser… Nous avons donc décidé de nous tourner vers le Conseil Général, Conseil Régional et Collège. Prenons exemple sur ce qui s’est fait ailleurs pour sensibiliser les pouvoirs publics : journées sans livres, pesées de cartables, intervention de médecins pour l’établissement de certificats médicaux en début d’année…

Partager cet article

Repost 0
Published by APEESM - dans COLLÈGE
commenter cet article

commentaires